Achat immobilier : comment négocier le prix ?

Achat immobilier : comment négocier le prix ?

L’acquisition immobilière nécessite un budget conséquent, quels que soient la localité et le type de bien dans lesquels vous souhaitez investir. Le marché restant relativement flexible, plusieurs astuces permettent de réduire les dépenses à l’essentiel. La négociation du prix annoncé est une des solutions qui vous permettraient de rentrer dans vos frais. Comment procéder pour obtenir les meilleurs tarifs ? Voici les astuces qui vous permettront d’alléger la facture.

Quelles situations peuvent admettre une négociation ?

Il faut savoir que la négociation est une pratique fréquente, mais pas systématique. Il convient, en effet, d’analyser chaque situation avant de penser à marchander. Ainsi, la négociation doit être justifiée. Dans le cas contraire, elle envoie un message négatif aux propriétaires souhaitant se défaire de leur bien. Sa capacité repose principalement sur les lois de l’offre et de la demande. La recherche d’un compromis peut-être justifié par :

  • La localisation du bien dans un environnement à forte pollution sonore
  • L’indisponibilité d’un ascenseur pour un bien situé à l’étage
  • Le positionnement d’un appartement donnant directement sur la rue
  • Une luminosité limitée, due à une exposition mal étudiée
  • Un vis-à-vis accaparant
  • Un agencement peu avantageux
  • Un bien placé dans une bâtisse ancienne
  • La prévision de travaux de rénovation ou d’aménagement, pouvant réduire le prix en fonction des devis réalisés

La baisse moyenne varie de 5 à 30 %, mais il reste fréquent que les différences soient beaucoup moins importantes.

Comment négocier en cas de travaux ?

Le propriétaire d’un logement nécessitant des travaux doit offrir une estimation des réparations à réaliser. Les devis en cas d’aménagement peuvent être pris en charge par les acheteurs ou les agents immobiliers. Le recours à un spécialiste comme https://www.portail-scpi.fr/ se révèle alors indispensable pour obtenir une estimation juste, ou du moins très proche de ce qui est recherché.

Les prix peuvent alors varier de 400 à 1000 € le mètre carré, en fonction de la pièce à refaire. Si les tarifs sur la cuisine et les sols sont les moins élevés, les réparations liées à la salle de bain sont les plus importantes. Le montant total dépendra également du nombre de prestations demandées, ainsi que des possibles travaux annexes à faire.

Quelle est la démarche à suivre pour une négociation ?

Envisager une négociation nécessite le respect de certaines démarches. La remise d’une offre d’achat écrite sera indispensable pour présenter votre proposition au propriétaire. Ce document lui fera prendre connaissance de votre possibilité financière, et de sa disponibilité. Retenez que l’argumentation pourra être utile. Une offre d’achat implique un engagement sérieux pour l’acquéreur, même s’il ne vaut pas les termes d’un compromis de vente.

Leave a comment

dix-huit − 11 =