Crédit immobilier : focus sur l’évolution des taux d’intérêt pour 2019

Crédit immobilier : focus sur l’évolution des taux d’intérêt pour 2019

En 2018, les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont proches des records historiques de 2016. Cependant, le recentrage du Pinel et du PTZ ainsi que la remontée de l’inflation risquent de changer la donne pour l’année 2019. Selon l’Observatoire Crédit Logement, il n’y aura pas de sursaut brutal des taux pour l’année à venir. Si emprunter pour acquérir un logement coûtera plus cher, cela se passera dans des proportions mesurées. Afin d’apporter plus de visibilité sur le sujet, cet article parlera des taux d’intérêt immobiliers de 2018 et leurs impacts. Ensuite, il s’attardera sur l’évolution des taux immobiliers pour l’année 2019.

Des taux immobiliers stables jusqu’à fin 2018

En novembre 2018, les taux de crédit immobilier en France sont à 1,44 % en moyenne. Si ces taux étaient stables depuis juin dernier, ils se relèvent légèrement pendant la période de fin d’année. Malgré les tensions récentes, force est de constater que les établissements bancaires n’ont pas amélioré leurs offres commerciales, comme cela est généralement le cas à l’approche de l’hiver. Les ménages peuvent donc bénéficier de conditions toujours avantageuses en veillant à comparer les taux d’intérêt de crédit immobilier.

Selon les informations diffusées par l’observatoire Crédit Logement (CSA) concernant les taux d’intérêts des crédits immobiliers souscrits en novembre 2018, la moyenne des taux immobiliers s’élève à 1 point de base de plus que sur celle des 2 mois précédents. Dans cette mesure, pour financer un achat immobilier dans le neuf, il faut compter un taux moyen à 1,48 %. Pour l’acquisition d’un logement ancien, on comptera un taux moyen à 1,46 %. On constate donc que les taux ont reculé de 6 points de base sur le marché de l’ancien contre 11 points de base sur le marché du neuf.

Les impacts de l’évolution des taux immobiliers de 2018 sur le marché des prêts immobiliers

Face à la légère hausse des taux immobiliers à la fin de l’année 2018, on constate, au mois de novembre de la même année, une durée moyenne de prêts accordés s’élevant à 227 mois, proche de son plus haut niveau. Depuis début 2014 jusqu’à fin 2018, les durées ont augmenté de 20 mois. Elles se sont accrues de 5 mois en 2017 et se sont allongées de 8 mois depuis le début 2018. Cet allongement des durées d’emprunts s’explique par l’augmentation des prix de l’immobilier à travers le pays. Cette évolution a été rendue possible grâce à la baisse des taux d’intérêt, mais également à l’amélioration des conditions de prêts, qui en a résulté.

Ces conditions ont permis de favoriser la solvabilité des foyers modestes et des primo-accédants, affectés par l’inflation des prix de l’immobilier et la dégradation des aides à l’accession, telles que le PTZ, Pinel, APL… Il faut toutefois noter qu’après un mois d’août très tranquille, la demande en septembre ne s’est pas redressée. De même, le mois de novembre n’a pu bénéficier que d’un léger rebond de souscription de crédit immobilier. Cet affaiblissement saisonnier se confirme au mois de novembre avec une baisse de 0,4 % pour la production et 7,7 % pour le nombre de prêts accordés.

Quelle prévision sur l’évolution des taux d’intérêt immobiliers en 2019 ?

L’économiste Michel Mouillart, qui est un observateur patenté, pronostique une augmentation modérée des taux immobiliers en 2019, après des taux stables jusqu’à fin 2018. L’expert estime que la moyenne annuelle pour l’année à venir ne devrait pas dépasser 2 %. Ainsi, les particuliers qui ont un projet immobilier peuvent se rassurer, car pour 2019, ils pourront encore bénéficier de conditions d’emprunt optimales pour financer un achat immobilier dans le neuf comme dans l’ancien. En ce qui concerne les courtiers, le taux moyen sur 20 ans tourne autour de 1,6 %. Sur un prêt immobilier de longue durée, au-delà de 20 ans, les meilleurs profils pourront s’endetter à un taux avantageux, sous la barre des 2 %.
 

Leave a comment

onze + 17 =