Découvrez l’histoire de la marque Kaporal

Découvrez l’histoire de la marque Kaporal

Les fameux jeans Kaporal au K ailé ont envahi nos dressings, et pour cause, la marque marseillaise a connu une ascension fulgurante et personne ne passe à côté de ce grand phénomène denim.

Au début des années 2000, on trouve sur le marché de nombreuses marques de jean haut de gamme et beaucoup de denim bon marché. Entre les deux, il n y’a pas d’acteur sur le marché. Créée en 2004 par Laurent Emsellem, la marque Kaporal est arrivée au bon moment pour prendre cette place.

Une histoire de famille

Kaporal, c’est avant tout une histoire de famille. En 1979, la famille Emsellem arrive sur le marché avec la marque McLem, qui sera finalement cédée plus tard à des tiers. En 1996, l’entreprise revient dans la famille lorsque Laurent Emsellem, le fils, en reprend la direction. En 2004, convaincu qu’il y a une place sur le marché pour ses jeans, Laurent lance la marque Kaporal à Marseille, choix stratégique de nombreuses autres entreprises comme le souligne Provence Promotion. Le concept ? Proposer des pantalons en denim parfaitement coupés, avec de la toile de qualité, mais à un prix beaucoup plus bas que les jeanners de luxe. L’identité de la marque se caractérisa à travers les délavages innovants et les effets d’usure.

L’explosion de la marque

Pari gagné pour Laurent Emsellem : la marque explose. En 2005, la toute première boutique ouvre à Aix-En-Provence et l’année suivante, Kaporal étoffe sa gamme en proposant du prêt-à-porter dans ses collections. La marque continue son ascension et le chiffre d’affaires atteint 42 millions d’euros en 2006. L’année suivante, ce ne sont pas moins de 60 points de vente qui viennent s’implanter non seulement en France mais aussi à l’étranger.

La marque continue de multiplier les coups de maître : campagne publicitaire avec Frédéric Michalak, création de la ligne Kaporal Kids, ouverture de sa première boutique à Paris…

La grande ambition du créateur

La grande ambition de Laurent Emsellem l’amène à 100 millions de chiffre d’affaires en 2012. La petite marque de jeans est désormais devenue une vraie marque de prêt-à-porter et de denim pour Femme mais aussi pour enfants. Cette même année, la direction change et de gros investisseurs prennent la majorité des parts de l’entreprise l’année suivante, suite au rachat de la marque True Religion.

Une belle success-story pour cette entreprise familiale qui a su trouver sa place sur le marché du Denim, jusqu’à devenir une des marques de jean les plus emblématiques de sa génération.

Leave a comment

vingt + 12 =