En quoi consiste l’usinage ?

En quoi consiste l’usinage ?

Étape clé dans le domaine de l’industrie mécanique, l’usinage permet de fabriquer une pièce en débarrassant une matière brute de copeaux pour lui donner la forme voulue, dans des dimensions très précises. Des machines à commande numérique sont désormais utilisées par les entreprises.

Opération élémentaire dans le secteur industriel, à tel point que le terme est étymologiquement proche de celui d’ « usine », l’usinage consiste à enlever de la matière sur une pièce brute en conjuguant des mouvements de coupe et d’avance (progression de l’outil).

Pour parvenir à ses fins, l’opérateur doit combiner un travail de forme (avec l’arête tranchante de l’outil ou machine) et un travail d’enveloppe pour la surface en alliant les mouvements de coupe et d’avance.

Cotation et précision

Si des machines à commande numérique munies de systèmes informatiques sont désormais usitées dans les unités industrielles, un travail préalable de cotation précise est à réaliser au préalable concernant les dimensions de la pièce à réaliser.

Toutes les étapes de l’usinage ayant un coût, les entreprises spécialisées ne pratiquent que les usinages nécessaires en faisant appel aux techniques les mieux adaptées. Et dans certains cas, pour la finition, une intervention humaine, comme l’ajustage à la lime, pourra compléter l’opération.

De nombreux paramètres sont par ailleurs pris en compte pour parvenir à un usinage réussi. Les vitesses de coupe, la profondeur de passe mais également le recours à des lubrifiants pour évacuer les copeaux tout en maintenant la température entre outil et pièce.

Toujours plus techniques

Selon la nature, le matériau et la destination des pièces à réaliser, de nombreux procédés d’usinage, jadis réalisés manuellement, puis avec des machines de plus en plus sophistiquées, sont déployés : fraisage, brochage, décolletage, polissage, meulage…

Par ailleurs, il existe depuis une période récente des procédés d’usinage incluant des techniques chimiques, ou encore l’électrolyse voire les ultrasons.

Pour prendre l’exemple d’un moteur d’automobile, toutes les pièces mécaniques ont fait l’objet d’un usinage selon des techniques heureusement automatisées. Un usinage manuel artisanal impliquerait un temps de production sans commune mesure ! C’est pourquoi les entreprises spécialisées dans l’usinage, pour des pièces en nombre important ou limité, investissent régulièrement dans des machines toujours plus précises et sophistiquées mais possèdent également des laboratoires dédiés au contrôle-qualité pour vérifier au micron près que la pièce correspond à la demande.

Une fois achevée, la pièce, qu’elle soit destinée à l’aéronautique… ou à la bijouterie, tant les débouchés sont nombreux, peut faire l’objet de travaux de finition (polissage, peinture…), réalisés par ces mêmes entreprises ou des sous-traitants.

Leave a comment

trois × 4 =