Focus sur l’huile de krill et son usage

Focus sur l’huile de krill et son usage

Petits crustacés, les krills sont des créatures particulièrement appréciées par de nombreux mammifères marins comme les baleines et les phoques notamment qui en ont fait un élément essentiel de leur alimentation.

Chez l’homme, l’huile de krill est un complément alimentaire proposant des acides gras oméga-3 EPA et DHA. Riche d’antioxydants, l’huile de krill qui aide les organismes à se prémunir du stress oxydant. Légèrement plus onéreuse que l’huile de poisson, l’huile de krill renferme un plus grand nombre d’avantages pour la santé.

Quelles pathologies soigner avec l’huile de krill ?

L’huile de krill est reconnue pour contenir de l’astaxanthine, antioxydant naturel, qui combinée aux acides gras sous la forme de phospholipides permet d’améliorer ses propriétés souligne le laboratoire Dynveo : une réaction anti-inflammatoire se propage alors que la protection cellulaire et membranaire augmente.

Ainsi, plusieurs études mettent en évidence de nettes améliorations dans des cas d’inflammation de la peau ou des articulations.

Il est également admis que l’huile de krill peut s’avérer utile dans le cas de règles douloureuses et qu’elle peut établir une baisse du taux de triglycérides et de cholestérol.

Les contre-indications

Chez les patients particulièrement sujets aux ecchymoses, aux problèmes sanguins ou qui suivent un traitement anticoagulant, il est nécessaire d’éviter de consommer de trop grandes doses d’huile de krill et de respecter les conseils de posologie.

Les oméga-3 pouvant avoir la faculté de fluidifier le sang, ils peuvent provoquer des saignements du nez.

Aussi, les krills étant des crustacés, les patients allergiques aux fruits de mer devront se renseigner auprès de leur médecin traitant avant toute supplémentation.

Pour terminer, il faut également surveiller et respecter la posologie conseillée afin d’éviter des envies de nausées et un éventuel ramollissement des selles propres à une trop grande consommation d’oméga-3.

Dans tous les cas, il s’agit de prendre conseil auprès d’un professionnel de la santé et de se montrer attentif sur la qualité et la provenance des compléments alimentaires.

Leave a comment

19 + 12 =