Comment reconnaître des fausses Adidas Yeezy ?

La collaboration du rappeur Kanye West avec Adidas a déchaîné le grand public comme les amoureux de sneakers. Ces chaussures, bien que représentant un certain budget, ont popularisé la tendance des baskets. Les modèles de cette collection sortent toutefois en drop limité, ce qui rend chaque édition très spéciale. L’occasion pour certains de créer des fausses Yeezy. Pour éviter l’arnaque, comment faire ?

Les sneakers Yeezy, une paire collector d’Adidas

Les baskets créées entre Adidas et Kanye West ne sont pas le premier essai du rappeur dans l’univers des chaussures. Il avait déjà expérimenté avec une marque japonaise, dans un drop plutôt passé inaperçu, avant de s’allier en 2009 à Nike. Deux paires sont créées, initiant l’enthousiasme autour des collaborations de l’artiste. Rupture de stock, revente à prix exceptionnel : la Yeezy Nike est un succès. Kanye s’essaie toutefois à une nouvelle collaboration, cette fois-ci avec un des concurrents premiers de la marque.

Dès 2013, Adidas annonce en effet un partenariat avec le rappeur, finalisant le premier modèle. C’est en 2015 qu’il est révélé, avec la Adidas Yeezy Boost 350. Les sneakers s’enchaînent, pour une sélection de modèles toujours aussi limités. Bien vite, les amateurs de ces baskets en édition limitée semblent remarquer un schéma. Quand des nouvelles Yeezy apparaissent aux pieds de l’artiste, c’est qu’un drop est en préparation. Plusieurs modèles ont été révélés ainsi, dans un système de communication très pointu. Le sportswear explose en popularité.

Yeezy Boost 350 ou 750 : tous les modèles de la collab

Depuis leur première basket révélée au printemps 2015, Adidas et Kanye West ont enchaîné les propositions. Les premières sneakers sont de type montantes, semblable à la basket Nike qu’avait aussi réalisé l’artiste. Bien vite, pourtant, les créations prennent tous les types de formats : chaussures basses, bottes montantes, claquettes ou slides. Les sneakers renouvellent les coloris, expérimentent les motifs, jouent avec les propositions de semelles. Tous les passionnés de basket trouveront alors une Adidas Yeezy qui leur plait, s’ils arrivent à en commander une.

Parmi les modèles les plus populaires de cette collaboration entre Adidas et Kanye West, le collectionneur peut essayer d’avoir la Yeezy :

  • Boost 750, révélée en février 2015 ;
  • Boost 350, sortie en juin 2015, ou la Yeezy Boost 350 V2, septembre 2016 ;
  • 700 Wave Runner, d’abord limitée aux US, ou la 700 V2 qui vient compléter la gamme de coloris doux ;
  • 500, au format XXL, sortie en 2018 ;
  • Desert Boot, pour des chaussures style randonnée de grande classe ;
  • Boost 380 V3, aux coloris régulièrement révélés.

Quels critères pour reconnaître une fausse sneaker Yeezy ?

Yeezy Boost Adidas Kanye West

Entre les drops limités aux États-Unis, les nombres réduits de production ou encore le battage publicitaire sensationnel autour des Yeezy, il peut parfois être compliqué de s’en procurer une. D’autant plus maintenant que la marque procède à un système de tirage au sort ou à une queue virtuelle pour distribuer ses nouvelles productions.

Certains manufacturiers n’hésitent pas alors à proposer des contrefaçons des Adidas Yeezy. Au vu des prix parfois exorbitants de ces chaussures, allant parfois dans les milliers d’euros sur certains sites de revente, mieux vaut faire preuve d’attention avant de débourser. Certains critères permettront en effet aux plus attentifs de ne pas se retrouver avec des fausses Adidas Yeezy.

Vérifier la fiabilité du vendeur ou du revendeur

S’il s’agit de l’achat d’une basket à l’ouverture des commandes, mieux vaut passer par tous les filons officiels. Qu’il s’agisse d’un revendeur ou sur le site de la marque directement, il faut simplement bien veiller à la fiabilité du site et de la boutique. Faire attention aux URL, au niveau de langue sur le site, au nombre de fautes ou encore vérifier les mentions légales : voilà tant de manières de se rassurer un peu sur le site où l’achat en ligne est effectué.

Pour l’achat d’une Adidas Yeezy auprès d’un particulier ou d’un revendeur quand elles sont en rupture de stock sur les sites officiels, la même mise en garde est à respecter. Il faudra même être plus attentifs encore pour ne pas être victime d’une arnaque et bien recevoir la vraie Yeez souhaitée.

Inspecter visuellement l’Adidas Yeezy : semelles, coutures, profil

Lorsque la Yeezy est sous les yeux ou entre les mains, il est d’autant plus facile de repérer certains aspects physiques. Les contrefaçons arrivent à un certain niveau de duplication, par exemple sur le marché chinois, qui peut compliquer la tâche. Seulement, à l’aide de ces conseils et, pourquoi pas, d’une loupe pour y voir de plus près, il devient évident de repérer une fausse Yeezy. Les éléments principaux à vérifier seront le profil et le tissu utilisé, la qualité des coutures ou encore l’apparence de la semelle.

Que faut-il repérer sur chacun de ces éléments pour savoir s’il s’agit d’une fausse ou d’une vraie Yeezy ?

  • Dans le cas d’une Yeezy Boost 350, par exemple, le tissu d’une vraie paire s’identifie par les rayures noires et blanches en diagonale. Au contraire, une fausse paire Adidas Yeezy affichera des rayures à l’horizontal. C’est un petit détail, mais qui fait la différence.
  • L’arrière de la sneaker permettra aussi d’identifier un vrai modèle d’un faux. Si les parties droites et gauches sont reliées de points de croix et carrés en alternance, il s’agit sûrement d’une vraie. Autrement, la couture sera très basique, et généralement peu qualitative et durable.
  • La semelle, enfin, demande d’observer le flocage du logo de la marque pour discerner une vraie Yeezy d’une fausse. En effet, le logo Adidas sera apposé dans le mauvais sens sur une fausse paire de Yeezy.

Les preuves à demander pour certifier ses sneakers Adidas

Dans le cas de doute sur sa Yeezy, il est possible de confirmer l’authenticité de son modèle d’un moyen simple. D’abord, il est important de se référer à son ticket de caisse. Certains revendeurs n’hésitent pas à le trafiquer. Seulement, avec l’essor des tickets électroniques, il semble davantage sécurisé d’y avoir les bonnes informations. Il faut vérifier la concordance de l’horaire, du lieu, du nom de la boutique et tout autre détail qui pourrait paraître étrange. En prime, ce ticket sera un justificatif à montrer à la banque ou l’assurance en cas de soucis.

Si la contrefaçon d’une Adidas Yeezy est facile pour beaucoup, lui assigner un numéro de série authentique est une autre affaire. C’est donc un autre moyen d’assurer l’authenticité de sa sneaker en édition limitée. En scannant le code de série, il sera en effet possible d’identifier ou non la paire de basket. Ce numéro de série se retrouve, par exemple, sur la boîte des chaussures. Celle-ci pourra immédiatement mettre la puce à l’oreille, en la comparant aux boîtes originales et en vérifiant les informations qui s’y affichent. Pour s’éviter des fausses Adidas Yeezy, il y a donc tout un panel de petits critères à garder en tête.

Yeezy Boost : quel secret de fabrication derrière ce succès planétaire ?

D’ordre général, la marque de basket Adidas conçoit ses produits principalement au seins des usines de fabrication chinoises ou vietnamienne, jusqu’à ce que la donne change avec le lancement des fameuses Yeezy. Forte de sa notoriété aux quatre coins du globe, la marque Adidas a su changer son fusil d’épaule pour se réinventer. Cette ambition part du principe nommé : “Speed Factory”. Depuis environ quatre ans, la marque Adidas, pionnière notamment dans la fabrication des sneakers, a revu son mode de production avec audace et génie.

Ce tout nouveau concept de production de chaussures repose sur la fabrication des baskets via des robots. Ces machines, aussi sophistiquées que productives, ont été mises en place sur le continent américain, toujours avide de solutions permettant de d’optimiser la rentabilité des business. Chaque année, grâce à ces robots, près d’un million de paires de chaussures peuvent ainsi être produites au sein d’une usine. Ces usines robotisées fleurissent à vue d’œil sur le sol américain et semblent être prometteuses pour le futur, en particulier dans la conception des baskets, sneakers et autres types de chaussures.

Conseils et astuces : 10 façons cool de lacer ses sneakers Yeezy Boost

De plus en plus adulé par les amateurs de sneakers, le modèle Yeezy Boost 350 dont la deuxième version a vu le jour l’année suivante, a suscité un engouement croissant. Un véritable phénomène de mode qui s’est aussi démocratisé auprès des fans de Kanye West. Certains influenceurs prodiguent notamment des astuces et conseils sur comment lacer ses Adidas Yeezy Boost 350 avec style.